C'est l'Hélico à Sékou. Tel que Sékou nous l'a montré.

Avec des gestes précis, minutieux, technique en nous racontant qu'il faisait ça tout gosse dans les rue de Bamako, initié par d'autres gosses à peine + agés.

MODE D'EMPLOI :

__L_h_lico___S_kou___Mode_d_Emploi_part_I

__L_h_lico___S_kou___Mode_d_Emploi_part_II

Sur le papier après, je l'ai transcrit comme ça. ça paraît simple et ça l'est à condition de s'appliquer partout

et + encore sur cet axe et ces 2 trous qui, mal fait, font mourir le projet.

_Photo1694

Redresser un cintre correctement n'est pas facile.

Faut-il pour autant ne pas le faire ?

Nous avons commencé par defaire l'attache en queue de cochon avec nos grosses pinces.

Nous avons demandé qu'ils détordent autant qu'ils pourraient nous finirions le reste mais du moins auront-ils tâté la dureté de ce fer, la facilité à le tordre ici à mains nues et là avec cette méchante pince que j'interdis qu'on touche.

_Photo1696

Idem pour enfiler une bande de gomme sur la petite boîte ronde...

Dur ! Faut-il pour autant laisser tomber ?

<< C'est ça ouais. C'est ça...>> pense t-il en instalant l'élastique trop petit sur la boîte trop grosse mais fingaz 'n de noze grâce à son

tour de main :

_Photo1697

Ils essaient eux-mêmes, ils pédalent dans la semoule, c'est un plaisir, mais s'ils s'y mettent à deux ils y arrivent mieux et ça oblige à l'échange de bons procédés.

Les plus grands y parviennet à 4 mains, parfois, 2 des nôtres, On montre comment ajuster également partout pour faire un pneu valable.

Les plus petits on les laisse tout râter jusqu'au bout (ça les occupe pendant qu'on finalise avec les autres puis on leur prend le truc et sous leurs yeux (quand ils ne regardent pas l'objectif) on l'enfile comme un chausson à un bébé, c'est un tour de main, on dit modestement et à lui seul :<< Moi je fais ça comme ça mais j'en ai déjà fait 1000 de ces trucs et mon premier était aussi râté que celui-là. Mais t'sais, c'est comme au basket, quand on s'entraîne bien on met des paniers...)

_Photo1698

<< Tu vois là ? j'y dit.

- hu-hu.>> qu'y m' fait.

_Photo1699

Tous ont la tige de fer plus ou moins droite avec au bout des flacons en plastiques plus ou moins découpés-pliés pour faire l'hélice..

Tous ont une boîte plus ou moins bien entourée de gomme avec deux trous plus (hélas) ou moins grands (comme j'ai dit banane !).

C'est la 3ème fois que je le répète : les trop gros trous sont voués à l'échec.

La mort annoncée assurée, certifiée de l'Hélico à son premier vol d'essai.

Je ne leur dis pas mais ils feraient mieux de laisser tomber l'hélico tout de suite et aller sur le terrain faire du basket avec les 30 autres.

(Oui, on en a une dizaine autour de la table et ils en ont 30 à l'atelier sport et les 10 qu'on a, peut-être sont-ils en pause ou pire : hors-jeu carton rouge. )

Quoiqu'il en soit, ils veulent le finir le truc et c'est presque fini.

_Photo1701

Pour gagner du temps, certains feront l'hélice avec 3 bouts de ruban adhésif. Une hélice provisoire.

Nous avons dit << Vous pourrez finir chez vous avec votre mère si elle a des petits ciseaux de couture. Vous avez vu comment j'ai fait ? Vous pourrez lui expliquer ce qu'elle doit faire ? Regardez, j'en fait un autre mais c'est le dernier. On est à la bourre !!! Avec la pointe du ciseau je rentre là. Je coupe là, là, et là. Je plie là, c'est une pale. 2 fois comme ça, 2 pales. 3 fois, 3 pales : Cette hélice a 3 pales. Z'avez compris ?

- hu-hu.>> disent-ils. (En haut - bellevillois ça veut dire "oui". Z'avez compris ?)

_Photo_1702

On enfile le flacon d'abord, et on fait le 1er pli à 90°.

Ensuite on met la boîte qui vient buter sur la perpendiculaire.

Et là, on fait le 2ème pli de cette façon indiquée sur le Mode d'emploi et que je montre présentement sur l'hélico que je suis en train de me faire.

Très dur ça. moment critique. Je recommence regardez bien :

Je remontre la même manip sur celui du plus petit car à l'impossible, nul n'est tenu mais 'faut qu' tout l'monde mange.

Ceux qui ont bien suivi tâtent un peu à leur tour de la pince bécro avec son bec pointu sous notre oeil attentif, nous aidons par des recommandations, nous prolongeons, nous finissons  nous fignolons.

Certains s'approchent de la position idéale mais peinent à faire ce 2ème angle d'équerre avec l'axe bien droit.

(Sans mentir, je l'ai déjà fait 30 fois.)

Nous terminons chaque machine au mieux non sans expliquer humblement que c'est le 1000ème cintre qu'on tords ainsi et que le 1er qu'on a fait dans notre vie n'était guère mieux tordu que leur 1er ici présent mais le savent-ils ? c'est comme au basket, avec la technique on mets des paniers.

La technique personne ne naît avec. ça s'aquiert, je sais c'est dur. Le savent-ils

<< Hu-hu.>> disent-ils.

_Photo1700

L'Hélico ci-dessous a fait 2 tours et il n'ira pas beaucoup plus loin.

Gageons vu d'ici que les trous sont trop gros, l'angle mal coudé et l'axe tordu mais c'est pas du travail ça ?

( Ou sans doute un travail cool. Oximore...)

La roue a ripé au premier joint de pavé, elle est sortie de l'axe et à tordu l'arbre de direction tant pis.

Comme dit sur le mode d'emploi en lettres capitales : c'est mort.

'Faut tout reprendre au début et tout faire comme il faut et à 6h 1/4 c'est plus possible.

La façon, rapidos, facile, superficielle, c'est de la rigolade pour faire passer le temps aux enfants qui n'aiment pas se prendre la tête après la sieste et avant le goûter. C'est dans les colos qu'on fait comme ça or nous, c'est tout le contraire. Nos ateliers s'adressent aux enfants qui ne partent pas.

Cette manière d'occuper les gosses au plus simple, au plus efficace pour que les animateur non plus ne se prennent pas trop la tête n'est pas la bonne façon de faire un hélico qui tourne bien carré.

C'est la façon de faire quoi alors ? Je ne sais pas. Je ne veux pas savoir... Je garde MA façon.

Diraient-ils qu'ayant râté leur coup et celui de ces gosses le projet Hélico doive être exclu de notre répertoire ?

<< Meuuuuh non... c'est trop top ! >>

L'Hélico à Sékou vivra. Il vient de commencé sur les hauts de Belleville.

(Sur les chapeaux de roue ah ah ah.)

Qu_est_ce_qui_fait_courir_un_gamin_de_Paris_04

Ci-dessus donc, le seul raté que j'ai photographié.

Il y'en a eu d'autres mais il n'y avait rien a voir qu'un gosse déçu devant une mécanique inerte. Son oeil triste semblait m'accuser personnellement de ne pas tenir cette promesse faite au début 2 heures plus tôt qu'en suivant bien nos gestes, en façonnant comme nous les mêmes pièces, ils devaient tous repartir avec un Héliko à Sékou opérationel et à eux exclusif

D autres ont bien marché. Voici, vers 18:15, l'atelier terminé, ce que j'ai vu sur le pavé de la rue des Envierges.

Démonstration :

Qu_est_ce_qui_fait_courir_un_gamin_de_Paris_02

Mademoiselle de Paris, habillée d'un Ebony & Ivory digne de Coco Chanel est arrivée sur le tard, a demandé à faire un tour.
3 hélicos lui furent offerts immédiatement et c'est le miens qu'elle choisit...

Une rapide leçon de conduite lui fut au préalable donnée qui explique qu'en tournant à droite, la roue est sur la gente droite. A gauche, sur la gente gauche et + exactement, que c'est en se mettant sur la gente droite qu'on tourne à droite et sur la gente gauche qu'on tourne à gauche et ce, en tournant légèrement la poignée qu'on a dans la mains. Mais ça, c'est le geste technique du pilote de vélo, de mobylette, de moto qui s'il va sans dire, va mieux en le disant.

La voiture c'est tout le contraire. On verra ça + tard avec le Pick-up à Sékou ( je suis sûr que ça existe...)

Qu_est_ce_qui_fait_courir_un_gamin_de_Paris_03

Le Prince de Belleville est parti aux commandes de son Hélico privé.

Qu_est_ce_qui_fait_courir_un_gamin_de_Paris_07

Là, je lui ai dit d'avancer son bras bien devant lui, surtout sur un sol inégal comme ici.

Dans l'entrée de son immeuble, sur son palier, dans la cuisine, dans le couloir ça va être un régal...

Qu_est_ce_qui_fait_courir_un_gamin_de_Paris_06

Italia à fait son tour.

Et il en a fait 3 sans avarie majeure. La petite a pleuré, trépigné pour faire aussi.

Il lui a dit :<< Pleurs pas. J' t'explique...>> ça l'a calmé.

Pleure_pas_j__te_montre

<< Pas comme ça. Comme ça. T'comprends ? >>

Elle a compris.

Elle est parti tourner et regarder tourner.

Qu_est_ce_qui_fait_courir_un_gamin_de_Paris_05

Très bonne conductrice et avec style, Princesse Babamako.

Princesse_Babamako

Lui alors, c'est le Cap'tain. Son truc marche à donf.

En lui disant au revoir je lui ai dis : << Ton truc marche vraiment bien, tu sais le faire tourner. Si tu vois les autres qui roulent moins bien montres-leur comment t'as fait et apprends leur à conduire.

- Hu-hu.>> qu'y m' fait.

L_h_lico___S_kou_s_il_est_bien_fait

parceque c'est peu dire que ça marche avec lui. ça court !

Et vue la foulée je ne doutes pas qu'il touche aussi au basket.

Qu_est_ce_qui_fait_courir_un_gamin_de_Paris

Ils sont partis tous en courant et c'est mieux de les voir courrir comme ça que de les savoir assis devant la télé

Ce qu'ils ne savent pas ceux-là qui furent emmerveillés par leur machine à une hélice c'est que le modèle déposé en comporte 2 qui doivent tourner ensemble en sens inverse. C'est ce qui explique cette torsion en angle de la tige de fer

Voici, sur notre trottoir de la rue de La Solidarité, notre 1er test fait avec le 1er hélico fabriqué par Sékou :

L_H_lico___S_kou_test_01

L_H_lico___S_kou_test_02  L_H_lico___S_kou_test_04  L_H_lico___S_kou_test_03  L_H_lico___S_kou_test_05

Nous expliquerons cela plus tard si on nous laisse le plaisir d'une autre séance.

Mais déjà, ça tourne et ça plaît.

Il restait là Converse All Star Chuck Taylor avec qui hier on a fait des bijoux en chambre-à-air.

J' y dis : << Fais-moi Mahamed Ali.>> Y' m'fait ça.

Converse_All_Star_Chuck_Taylor_Revient

<< Mais èh ! Hier t'avais un chat aussi. Il est où ?

- cassé ma dit-il - Ramène le demain, on mettra une rustine parce qu'elle était vach'ment belle ta bague en chat...>>

La preuve, j'ai la photo d'hier :

1_chat___une_fleur

<< Fais voir la Classe ? Pfff, la fleur ! D'enfer le chat ! approche la main...

2_bagues_pour_Boubacar

Grrr !!! quel stupide apareil qui fait tout seul le point sur le logo des chaussures et sur mes ongles de pied plutôt que sur ces parures magnifiques et sur ma bague touareg trop grande pour moi.

Enfin tant pis, c'est tout ce que j'ai. C'est mieux que rien. Le reste est dans ma tête et si je dois raconter tout je vais encore passer pour un bavard infatiguable et fatiguant comme ceux qui, en réunion, monopolisent la parole, obligent au silence, saturent le débat et ça vraiment, ça me gênerais...

-